expériences

Ceux avec des Vespas font le tour de l’Italie

La Vespa est l’un des symboles du design italien les plus aimés et reconnus en Italie et dans le monde entier. Depuis les années 40 jusqu’à aujourd’hui, en Italie, la passion pour la forme caractéristique du modèle original de la maison Piaggio n’a jamais vraiment disparu. Maintenant un modèle de design et de style italien, également rappelé par les Vespa les plus récentes, la Vespa parcourt le monde, où les clubs de passionnés se multiplient. Et pour ceux qui voyagent en Italie, nombreux sont ceux qui ne résistent pas au charme d’une balade en Vespa vintage.

Pourquoi Vespa?


Après la Seconde Guerre mondiale, l’Italie avait un besoin désespéré d’un moyen de transport économique et pratique pouvant circuler sur les routes encore détruites. Enrico Piaggio était le dirigeant de l’entreprise familiale qui, pendant la guerre, s’était concentrée sur l’aéronautique. À cette époque, il a compris la nécessité de trouver une réponse aux nouveaux besoins.
Corradino D’Ascanio était l’ingénieur chargé du projet, qui n’aimait pas les cyclomoteurs, les trouvant inconfortables, sales en raison de l’exposition des chaînes, et coûteux à réparer. Pour résoudre ces problèmes, il a appliqué les principes de simplicité et de fonctionnalité, qui étaient essentiels dans la construction d’avions, au design de la première Vespa.

Le résultat a été révolutionnaire. La Vespa avait un châssis monocoque en acier qui intégrait la carrosserie dans le châssis lui-même, éliminant ainsi le besoin d’une structure externe. Ce design non seulement offrait une meilleure protection contre les éléments, mais rendait également le véhicule plus stable et plus facile à conduire. De plus, D’Ascanio a positionné le moteur près de la roue arrière, améliorant ainsi la traction. En plaçant les roues sur un seul bras, il a également permis des changements de pneus plus simples, similaires au remplacement d’une roue d’avion.

Lorsque Enrico Piaggio a vu le modèle final, il a remarqué que la forme du véhicule rappelait le corps d’un insecte, en particulier une guêpe (« Vespa en italien), avec une partie centrale large et une taille étroite, ainsi que deux ouvertures latérales qui ressemblaient à des ailes. Le bruit du petit moteur, qui allait devenir une caractéristique distinctive inimitable, renforçait l’association avec le bourdonnement d’un insecte. Et voilà comment l’origine du nom Vespa est expliquée !

Vespa, symbole de liberté et d’indépendance

Le premier modèle de Vespa, la Vespa 98, avait une cylindrée de 98 cc, atteignait une vitesse maximale d’environ 60 km/h et avait un design à la fois fonctionnel et élégant, parfaitement en phase avec l’esprit de l’époque.
Mais la Vespa n’était pas seulement un moyen de transport : elle était un symbole de renaissance, d’espoir et de liberté pour l’Italie d’après-guerre, un symbole qui a perduré au fil des décennies.
Dès son lancement, la Vespa a été promue par des campagnes publicitaires agressives et innovantes. Elle était présentée comme un véhicule pour tous, adapté aussi bien aux hommes qu’aux femmes. Elle pouvait transporter deux personnes, dépassant ainsi les limites des vélos et des autres motos.

La campagne « Chi Vespa Mangia le Mele » de 1968

La réponse du public a été extrêmement positive. La Vespa est rapidement devenue populaire en Italie, puis dans le monde entier, lançant ainsi un phénomène culturel qui perdure jusqu’à aujourd’hui.

« Chi Vespa mangia le mele »est devenu l’un des slogans les plus célèbres de l’histoire de la publicité italienne des années 60. Le sens métaphorique jouait sur l’image de jeunes modernes et indépendants choisissant la Vespa comme symbole de liberté. La « pomme » dans l’expression fait référence à la pomme du péché biblique, symbole de tentation et de découverte. Cela sous-entendait que ceux qui choisissent une Vespa sont des personnes audacieuses, qui « croquent la vie ». On montrait des jeunes attrayants se déplaçant librement en ville avec leur Vespa.
La Vespa était présentée comme un véritable phénomène culturel, un mode de vie, un symbole de modernité, de liberté et même de rébellion des jeunes.
L’utilisation de la Vespa dans certains chefs-d’œuvre cinématographiques qui ont porté l' »Italian Style » au succès international a contribué au succès de ce symbole. En particulier, « Vacances romaines » inoubliable, où un Gregory Peck terrifié était assis à l’arrière d’une Vespa conduite par l’insouciante Audrey Hepburn.

En tournée en Vespa vintage en Italie

Aujourd’hui, sur des routes beaucoup plus rapides et sécurisées qu’autrefois, la Vespa originale peut sembler un moyen de transport lent et alourdi dans ses formes, bien que toujours magnifique. Piaggio a développé des véhicules beaucoup plus légers et alimentés à l’électricité, tout en conservant globalement le design original extrêmement réussi. Les clubs de passionnés de Vespa entretiennent la passion pour les modèles originaux de Vespa, organisant de nombreuses rencontres dans le monde entier.

Cependant, pour ceux qui souhaitent faire une excursion en Vespa vintage, de nombreuses opportunités existent en Italie. Les visites guidées en Vespa sont courantes, que ce soit dans les centres historiques des villes ou dans des zones plus rurales et tranquilles. Dans tous les contextes, la Vespa est le compagnon idéal pour découvrir les panoramas caractéristiques de la Toscane, de l’Ombrie ou des plus spectaculaires rives.

Avant de réserver une tournéè en Vespa vintage en Italie, il est important de prendre en compte quelques aspects fondamentaux :

Permis approprié : En Italie, pour conduire une Vespa ayant une cylindrée supérieure à 50 cc, il est nécessaire d’avoir au moins 16 ans et de détenir un permis de type A1, tandis que des exigences d’âge et de permis supplémentaires peuvent s’appliquer pour des cylindrées supérieures. Si vous n’êtes pas résident en Italie, un permis de conduire international pourrait également être requis en plus de celui délivré dans votre pays d’origine, notamment si vous venez d’un pays non membre de l’UE.

Casque et équipement de sécurité : En Italie, comme dans de nombreux autres pays, le port d’un casque homologué est obligatoire lors de la conduite d’une Vespa. Certaines visites peuvent également exiger le port de gants et d’équipements de protection, tels que des vestes avec des protections pour le dos, la poitrine et les coudes, ainsi que des pantalons renforcés aux genoux. Les vêtements de protection peuvent faire une grande différence en termes de sécurité en cas de chute.

Prudence et connaissance de la route : Conduire une Vespa nécessite de l’attention et de la prudence, en particulier dans une région inconnue. Sur les routes rurales avec des virages serrés et parfois des surfaces irrégulières, il est important de conduire prudemment, de respecter les limites de vitesse et d’être conscient des conditions de la route, de la météo et de la circulation.
Pour freiner correctement et apprendre à gérer la vitesse, il peut être judicieux de se familiariser avec le véhicule avant de commencer le voyage, par exemple en pratiquant un peu dans un endroit sûr. Cela vous aidera à vous sentir plus à l’aise avec la conduite de la Vespa et à profiter davantage de votre voyage.